Château ESCOT

HISTOIRE

L’emplacement actuel du Château Escot est aménagé dès l’époque gallo-romaine.

Sa bonne terre et la présence d’une source explique l’attrait des hommes pour ce coin du Médoc. Les fouilles archéologiques ont permit de découvrir des souvenirs de l’époque de bronze daté de 1500 ans avant Jésus-Christ ainsi que des souvenirs d’époques plus récentes. On peut évoquer le grattoir en silex, les pièces anciennes frappées par les Romains ou en temps du Moyen Age, de l’Empire…Le tout témoigne de la longue et riche histoire du site.

Même le nom ESCOT a son origine au Moyen Age. Le domaine, en ces temps, abritait l’un des notables de la région : le percepteur des impôts. Des « escots » comme on disait alors. Cette fonction n’existe plus depuis bien longtemps mais le Château ESCOT s’en enorgueillit encore aujourd’hui.

Il est l’un des plus anciens domaines vinicoles du Médoc. On y cultive la vigne depuis 150 ans. En 1858, déjà, Monsieur d’Armailhac, un notable local, grand amateur de vin, le cite parmi les « Crus Bourgeois », un label de qualité, né d’un privilège accordé par la Couronne Britannique aux bourgeois bordelais. Dès le Moyen-Age, ces derniers se voient exempter de taxes une exonération de charges sur la vente locale et l’exportation de leurs vins. Cette exonération décide les plus riches familles de Bordeaux à acquérir les meilleures terres des alentours. Un beau terroir facilitant le travail du vigneron et les « Crus des Bourgeois » comme on dit alors finissent par faire référence. Si bien que, même après la Révolution, à la fin des privilèges, on utilise encore le terme pour désigner les excellents vins de la région.
En 1932, l’expression populaire devient une mention légale. Dans un souci de clarté la CCI de Bordeaux et la Chambre d’Agriculture publient en effet leur premier classement officiel des Crus Bourgeois.

444 vins, en tout, sont jugés dignes de cette distinction et parmi eux le château ESCOT ne peut pas manquer.

LA VISION

90 ans plus tard, après les différents propriétaires, le domaine est acquit par une société Tchèque. Grâce à elle et aux efforts de ses employés, le label apparaît toujours sur les étiquettes des vins du Château Escot. Cette continuité est d’autant plus remarquable que depuis 2008, la mention est remise en question tous les ans, chaque millésime devant être adoubé par le jury de l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc.

Cette mention embellit l’étiquette du nouveau millésime. Les nouveaux propriétaires et leurs collaborateurs feront tout pour qu’aucun millésime futur de Château Escot n’y manque.