VINIFICATION

ENTREZ

Château ESCOT

VINIFICATION

Comme tous les grands vins du vignoble bordelais, ceux du Château Escot subissent l’effet « millésime ». Ils n’en conservent pas moins d’une année à l’autre une identité marquée, fondée sur leur richesse et leur élégance.

Tout part du terroir. Pour faire un bon vin, outre la qualité de la terre, il faut avoir les faveurs du ciel. Malgré la hausse des températures, la météo n’a jamais été aussi favorable à l’appellation Médoc. Grâce à des étés légèrement plus chauds que par le passé, les raisins atteignent un très bon équilibre entre l’acidité et la maturité. Par la suite, c’est au vigneron de concrétiser ses belles promesses grâce à une vinification aussi judicieuse que rigoureuse.

Quelles sont les secrets de fabrication et comment on vinifie la vendange au Château Escot ? En premier lieu, c’est la macération pré fermentaire des raisins à froid.
Elle se déroule dans les cuves en acier et c’est une technologie relativement simple. En maintenant la vendange à basse température, on repousse le début de la fermentation alcoolique. Le contact entre le jus et la partie solide s’en trouve prolongé d’autant et, au final, on extrait davantage d’arômes primaires.

Pendant toute la durée de la fermentation, on doit veiller à maintenir la température. La qualité finale du vin se joue à deux ou trois degrés de près.

Au Château Escot, on maintient la température idéale à 28°C, car elle convient aux levures soigneusement sélectionnées. Ainsi, leur activité ne se limite pas seulement à la transformation de sucre en alcool, mais permet de révéler les arômes les plus subtiles des raisins. En dessous de cette température, elles perdent leur efficacité.
Mais au-dessus de 30° C, elle n’est pas souhaitée non plus, car les levures s’affaiblissent et le degré d’alcool augmente. Les bactéries qui peuplent naturellement les cuves sont plus résistantes à l’alcool. Elles en profitent et prennent le dessus sur les levures, altérant alors plus au moins les qualités sensorielles du vin.